Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 5.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


'6o CORRESPONDANCE Kartadda, et si, au lieu cle clire que les esclaves au moulin portaient cles muselières, i'avais écrit cles pausicapes! ·,Q¤.]i)ant aux Iqomsdde paâfums et cle pierrer1es,Ã ai zeneteo 1ge epren re es noms ux sont ans Théo hraste, Pline et Athénée. liour les plantes, fai Employé les noms latins, les mots reçus, au lieu cles mots arabes ou phéni- ciens. Ainsi iai clit Lawsonia au lieu cle Hennelz, et méme j’ai eu·la complaisance cl’écrire Lausmria par un u ,' ce qurfpstl uneïfaute, et Clle) ne pas aiouter znermzs ui e t ete us recxs. e meme our Kolfbeulqque i'écris Entimliine, en vous éparglnant suyure, ingrat! Mais je ne peux pas, par respect our le lecteur français, écrire Hannibal et îlamilcar sans li, puisqu'il y a un esprit rude sur l’aQvl1a, et m'en tenir a Rollinl Un peu cle clouceurl Quant au temple de Tanit, je suis sûr cle l'avoir reconstruit tel qu'il était, avec le traité de la Déesse cle Syrie, avec les médailles du cluc cle ` Luynes, avec ce qu’on sait clu temple cle érusa- lem, avec un passage cle saint Jérôme, cité par Selclen (de Diis Syriis), avec le plan du temple cle Gozzo qui est bien cartlraginois, et mieux que tout cela, avec ·les ruines du temple cle Thtâgga que i'ai vu moi-méme, cle mes yeux, et ont aucun voyageur ni antiquaire, que je sache, n'a parlé. N’importe, clirez-vous, c’est clrôlel Soitl Quant ai la description en elle-méme, au point cle vue littéraire, je la trouve, moi, très compréhen- sible, et le clrame n’en est pas embarrassé, car Spenclius et Mathô restent au premier plan, on ne les percl pas cle vue. II n’y a point dans mon livre une clescription isolée, gratuite; toutes servent