Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/211

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 187

— Il n'y a plus d'épis; prenez la poule. Merlicoquet prend la poule et s'en va frapper à

une autre maison.

— Qui est-ce qui est là?

— Le bonhomme Merlicoquet.

— Entrez. Qu'est-ce qu'U vous faut?

— Voilà une poule qui me gêne, ne pourriez- vous pas me la garder? Je reviendrai la prendre.

— Mettez-la dans la cour avec les autres.

Il la laisse et s'en va. Quelques jours après il revient.

— Ma poule, s'il vous plaît.

— Votre poule? la jument a marché dessus.

— Je vous ai confié ma poule, vous devez me la rendre. Donnez-moi ma poule... ou la jument.

— On ne peut pas vous fournir votre poule, prenez la jument.

— H emmène la jument et s'en va frapper à une autre porte.

— Qui est-ce qui est là?

— Le bonhomme Merlicoquet.

— Entrez. Qu'est-ce qu'il y a pour votre ser- \'ice?

— Ne pourriez-vous pas me garder ma jument pour deux jours?