Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/269

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 245

O ribrigo, Laus tibi conservando Lambreviss, lambrevass, aux champs Librement.

Un beau vaisseau chargé de blé (bis). Un' dame est v'nue pour en ach'ter. O ribrigo, etc.

Un' dame est v'nue pour en ach'ter (bis),

— Mat'Iot, veux-tu vendre ton blé?

O ribrigo, etc.

— Mat'Iot, veux-tu vendre ton blé (bis)"':

— Entrez, madam', vous le verrez.

O ribrigo, etc.

Entrez, madam', vous le verrez (bis). Lorsque la dame fut entrée, O ribrigo, etc.

Lorsque la dame fut entrée (bis). Voilà qule vent s'met à souffler. O ribrigo, etc.

Vlà qu'le vent se met à souffler (bis), La dame se met à pleurer. O ribrigo, etc.