Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/366

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


342 LITTÉRATURE ORALE

Ne prenez pas des blondes,

Plantons le romarin, Elles aiment trop à grondre,

Plantons, etc.

Ne prenez pas des rousses,

Plantons le romarin. Elles sont trop farouches,

Plantons, etc.

On parcourt ainsi toutes les nuances de cheveux des jeunes filles présentes, avec des rimes par à-peu-prés.

Q.UAND LA FEUILLE ÉTAIT VERTE (l)

Quand la feuille était verte J'avais cinq amoureux,

Lalalali, laderidera. A présent qu'elle est sèche Je n'en ai plus que deux.

Lalalali, laderidera.

Je n'aime pas Jean-Pierre Il est trop orgueilleux.

(0 Comparez BujcauJ, t. I, p. 84.