Page:Flower-de-Luce.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mais le dernier de ces preux,
Était un pauvre Chartreux,
Qui disait, d'un ton robuste,
"Bénédictions sur le Juste!
        Bons amis
Bénissons Père Agassiz!"

Ils arrivent trois à trois,
Montent l'escalier de bois
Clopin-clopant! quel gendarme
Peut permettre ce vacarme,
        Bons amis,
A la porte d'Agassiz!