Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/176

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SUZANNE

C’est comme ça !… Ainsi, moi je vais vous demander aussi quelque chose et vous ne me refuserez pas…


M. DELPIERRE

Voyons.


SUZANNE

Je vous demande de ne pas gronder Albert, car il n’est pas allé à la gare.


M. DELPIERRE

Mais…


SUZANNE

Non, il ne faut pas le gronder. Vous pouvez être sûr qu’il vous aime beaucoup, qu’il aurait voulu aller vous prendre pour vous embrasser tout de suite ; mais je lui ai dit que vous seriez le premier à le féliciter d’avoir pensé à plaire à son patron. Ne le grondez pas… si vous voulez absolument gronder quelqu’un, grondez-moi…


M. DELPIERRE

Eh bien, je vous gronde.


SUZANNE

Mais à lui vous ne direz rien ?