Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène XVIII

Les Mêmes, BEULEMANS et Mme BEULEMANS



BEULEMANS
(délirant d’enthousiasme.)

Albert, venez dans mes bras ! Vous avez causé comme un avocat. Je vous donnerai de l’augmentation. Monsieur Delpierre, comme vous avez pu l’entendre, votre fils a été à bonne école, il ira loin, je vous le promets ; et à partir d’aujourd’hui, il n’est plus seulement mon collaborateur, mais mon associé. Je le considère comme mon propre enfant.


M. DELPIERRE

Peut-être pas autant qu’il le désirerait.


BEULEMANS

Comment ?


M. DELPIERRE

Son éloquence, Monsieur Beulemans, est un miracle de l’amour.