Page:Forestier - De la leucocythémie.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 31 —

état cachectique provoqué par telle ou telle affection, morve, etc., pas plus que celle des leucocytoses physiologiques, comme celle de la grossesse, par exemple, fréquemment observée chez la femme.


VI
SYMPTOMATOLOGIE

Pour pouvoir exposer méthodiquement les symptômes de la leucocythémie, il faudrait pouvoir les diviser en périodes, comme l’ont fait Vidal et Vigla, par exemple, en médecine humaine ; mais comme cette affection ne présente pas de transitions suffisamment appréciables dans ses manifestations extérieures, pendant son cours, nous renonçons à établir la division en périodes de ses symptômes, parce que nous croyons qu’elle n’est guère possible.

La leucocythémie mixte étant celle qui a été pour ainsi dire constamment observée sur nos animaux, comme le prouvent les observations que nous relaterons, nous exposerons ses symptômes d’une manière générale, tout en ayant soin de signaler les particularités qu’elle peut présenter, suivant la prédominance de telle ou telle lésion.

Il est fort difficile, pour ne pas dire impossible, de saisir, au début de l’affection, quelques symptômes ayant une valeur réelle. On perçoit bien certains signes dénotant un état de souffrance de l’économie, mais ce ne sont que des prodromes communs à toutes les maladies qui s’installent lentement. Ce n’est que par l’examen du sang, au microscope, que l’on peut