Page:Forestier - De la leucocythémie.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 8 —

riode menstruelle ou pendant la grossesse, chez la femme, caractérise une leucocytose physiologique ; par contre, celle qui exprime un état cachectique de l’organisme, comme dans la morve, la scrofulose, etc., est une leucocytose pathologique. On dit : leucocytose morveuse, scrofuleuse, suivant le cas.

Voici comment s’exprime Virchow pour distinguer la leucocythémie de la leucocytose : « La leucémie est une sorte de leucocytose constante et progressive ; la leucocytose, au contraire, constitue un processus éphémère, tenant à des modifications pareillement transitoires de certains organes. »

La leucémie ou leukæmie et la leucocytose de Virchow répondent à la division de la leucocythémie en chronique et aiguë, ou encore à celle de la leucocythémie en essentielle et symptomatique.

Des divisions de la leucocythémie ont encore été faites en se basant sur ses formes cliniques en médecine humaine : Virchow a distingué les formes splénique et ganglionnaire ou lymphatique. MM. Béhier et Jaccoud distinguent en outre une forme intestinale.

D’après les lésions secondaires, on a encore voulu distinguer d’autres formes de la leucocythémie, mais ces différentes divisions n’ont pas lieu d’être faites au point de vue clinique, chez nos animaux, car leur diagnostic différentiel est fort difficile pendant la vie. Chez eux, du reste, à l’autopsie, on n’a encore rencontré que la forme splénique ou la forme ganglionnaire qui, le plus souvent, sont réunies.

Nous nous occuperons particulièrement ici de la leucocythémie proprement dite ou essentielle.