Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1962

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 962.

ămâżlaġ ⵎⵥⵍⴶ sm. n. d’é. prim. ; φ (pl. imâżlâġen ⵎⵥⵍⴶⵏ ; fs. tămâżlak ⵜⵎⵥⵍⴾ ; fp. timâżlâġîn ⵜⵎⵥⵍⴶⵏ), daṛ mâżlâġen, daṛ tmâżlâġîn ‖ hom. qui examine en tous sens en cherchant des traces sur le sol ‖ le lieu qu’un ămâżlaġ examine en tous sens se met au génitif ; ce qu’il cherche à trouver ou à reconnaître se met au datif.

meżelleġ ⵎⵥⵍⴶ vn. f. 2 ; conj. 42 « lekeslekes » ; (imżelleġ, iemîżelleġ, éd imżelleġ, our imżelleġ) ‖ aller çà et là en cherchant avec inquiétude (à cause de l’abs. d’une p. aimée) ‖ ne peut avoir pour suj. qu’une p. ‖ fig. « être com. une âme en peine (parce qu’on est séparé d’une p. aimée ou dans un milieu auquel on n’est pas habitué) ». D. ce s., est syn. de medeggou ‖ v. ⴷⵓ idaou, medeggou.

meżellaġ ⵎⵥⵍⴶ vn. f. 2 ; conj. 42 « lekeslekes » ; (imżellaġ, iemîżellaġ, éd imżellaġ, our imżellaġ) ‖ m. s. q. le pr.

tîmżellîġ ⵜⵎⵥⵍⴶ vn. f. 2.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (itîmżellîġ, our itemżelliġ) ‖ aller hab. çà et là en cherchant avec inquiétude ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 2.

tîmżellâġ ⵜⵎⵥⵍⴶ vn. f. 2.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (itîmżellâġ, our itemżellaġ) ‖ m. s. q. le pr.

ămżelleġ ⵎⵥⵍⴶ sm. nv. f. 2 ; φ (pl. imżellîġen ⵎⵥⵍⴶⵏ), daṛ ĕmżellîġen ‖ fait d’aller çà et là en cherchant avec inquiétude ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 2.

ămżellaġ ⵎⵥⵍⴶ sm. nv. f. 2 ; φ (pl. imżellâġen ⵎⵥⵍⴶⵏ), daṛ ĕmżellâġen ‖ m. s. q. le pr.

ⵣⵍⴶ tézelġé ‖ v. ⵂⵍⴶ ehleġ.

ⵥⵍⵉ eżli ⵥⵍⵉ va. prim. ; conj. 32 « eġmi » ; (iżlĕi, iżlâi, éd iżli, our iżléi) ‖ mettre à part (séparer [une p., un an., une ch.] [d’une collection de p., d’an., de ch.], soit en les plaçant à part, soit en leur mettant des signes distinctifs qui empêchent la confusion) ‖ a aussi les s. pas. et pron. « être mis à part » et « se mettre à part » ‖ p. ext. « distinguer [une p., un an., une ch.] [d’autres] (faire une distinction entre (faire une différence entre) [une p., un an., une ch.] [et d’autres]) (act.) ; distinguer [entre des p., des an., des ch.] (faire une distinction (faire une différence) [entre des p., des an., des ch.]) (n.) » ‖ au s. pron., signifie p. ext. « se distinguer (être distinct, être différent) [d’une p., d’un an., d’une ch.] » ‖ eżli, ayant pour suj. un mari et pour rég. dir. sa femme, signifie « séparer (de sa famille) [son épouse] (en l’emmenant chez soi) ». Dans l’Ăh., le mariage se fait dans la famille de l’épouse ; après le mariage, l’épouse reste dans sa famille un temps plus ou moins long, au moins qlq. mois, parfois 2 ou 3 ans ; lorsque, cette période de séjour auprès des siens écoulée, l’épouse est séparée d’eux par son mari et emmenée par lui dans sa tente, on exprime cet acte du mari par le v. eżli. (Ex. Biska iġ éhen daṛ tĕfsît, iżlĕi tămeṭṭ ennît daṛ ămeouânB. a fait tente dans le printemps, il a séparé sa femme dans l’automne (B.