Page:France d’Hézecques - Souvenirs d’un page de la cour de Louis XVI.djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
35
ENFANTS DU ROI.

voir, et, surtout, puissiez-vous être heureuse ! J’ai toujours adressé mes vœux au Ciel pour votre félicité. Votre afféctionnée cousine,

Marie-Thérèse-Charlotte,


Certifié conforme au brouillon original.

La Rochette Hilaire de Chanterenne.


La même au ministre de l’intérieur, Benezech.


Toutes réflexions faites, Monsieur, je désire que madame de Sérent m’accompagne. Je rends justice au mérite et à l’attachement de madame de Soucy pour moi ; mais, dans la position où je me trouve, seule, ignorant absolument les manières du monde, j’ai besoin de quelqu’un qui puisse me donner des conseils, et madame de Sérent est celle que je crois plus capable de m’en donner de bons, vu son âge. J’ai souvent été à même de la voir, et j’ai reconnu en elle toutes les qualités que je désire. Si vous ne pouvez me donner avec moi qu’une seule femme, je demande positivement que ce soit madame de Sérent ; si vous m’en accordez deux, je demande aussi madame de Soucy pour marquer la reconnaissance que j’ai des soins que sa mère a pris de moi pendant quatorze ans.

Je vous recommande fortement M. Hue. C’est le dernier des serviteurs de mon père qui soit resté avec lui en prison. Mon père même me l’a recommandé en mourant. C’est une dette sacrée que je dois à sa mé-