Page:Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 33 —

Au mois de mai 1915 une requête, signée de 80 noms, fut adressée à Mgr Paul Bruchési, archevêque de Montréal. Ce dernier en conféra avec le digne et vénérable M. Leblanc curé de la paroisse. L’année suivante la desserte fut fondée et, le 3 juin 1916, eut lieu la première messe. Un grand nombre d’amis ou d’anciens parmi lesquels le Rév. P. Daignault S. J., MM. J. W. Lévesque M. P. P., E. H. Lemay, le Dr F. X. Plouffe, J. A. Filiaterault, le Maire Grothé de Cartierville, Louis Cléroux Maire de St-Martin, D. Vanier Maire de Parc Laval, le Dr D. A. Plouffe, les membres du cercle Ste-Brigitte au complet et autres rehaussaient la cérémonie qui eut lieu dans le magasin de Mme Hildège Lagacé ; ce magasin servait déjà de salle Municipale. À l’issue de la Messe pendant laquelle il y eut de beaux chants sous la direction de Mlle Élodie Boucher, M. le Maire Lorrain lut à M. le curé LeBlanc qui officiait, une belle adresse dans laquelle il disait au bon pasteur la vénération, la reconnaissance et l’attachement de tous.

Il fallut organiser cette nouvelle chapelle. On reçut partout un bienveillant accueil et j’en sais beaucoup à ce sujet. L’autel, les chandeliers et la balustrade nous furent gracieusement fournis par le Dr François Xavier Plouffe, le calice d’argent par M. E. H. Lemay, les fleurs par Mlle Élodie Boucher, la pierre sacrée et les cartons par M. le curé W. Lagacé de St-Ignace N. B.. On acheta à bon compte le ciboire et les ornements chez les Sœurs de la Congrégation qui en plus nous firent don de plusieurs linges sacrés. Il fallait un harmonium : M. Paton qui n’est pourtant pas de