Page:Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 35 —

Communion. Le temple où Il viendra habiter et se donner sera pauvre ; mais assez vaste pour répondre aux besoins du moment. Et depuis ce jour des prêtres nombreux et dévoués sont allés célébrer les Saints Mystères sur ce nouvel autel : MM. les abbés Froment, Pineault, Turcot, Vaillancourt, Mallette et Jasmin tour à tour ont eu cet honneur. Puis, entre temps, surtout pendant la maladie du « petit vicaire Froment » ce furent de charitables Pères. Nommons tout particulièrement les Révérends Pères Lemire et Géna C.S.S.C. les Pères Hébert, C.S.C. aujourd’hui curé de St-Laurent Rév. Père Conan, S. M. M., M. Morvan (mort à la guerre,) P. Vanier C.S.V., F.X. Forest C.S.V., A. Groulx C.S.C. etc. La desserte marchait donc et elle marche encore. Ses rouages sont peu compliqués mais pour les tenir en ordre il a fallu de la patience et du dévouement. Elle suffit à l’heure actuelle pour répondre aux exigences des fidèles. Il faudra peut-être un jour agrandir le local. La question est venue sur le tapis. Tant que la desserte sera sous la houlette de son vénérable pasteur les gens de l’Abord-à-Plouffe ne feront aucune instance pour la séparation qui mettraient de nouveaux et lourds fardeaux sur les épaules des contribuables. Avant de s’ériger en paroisse canonique ils considéreront mûrement les désavantages de la chose, Nous sommes fiers de dire à la louange de ceux qui la mérite que la vie chrétienne est en honneur dans cette localité et qu’elle ne pourra que s’intensifier sous la pression de l’Évangile qui lui est annoncé chaque dimanche.