Page:Gaboriau - L’Affaire Lerouge.djvu/436

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


les douze hommes avaient disparu ou du moins furent introuvables.

En rentrant chez lui, très-fatigué et aussi mécontent que possible, le juge d’instruction trouva cette dépêche du chef de la brigade de sûreté ; elle disait beaucoup en peu de mots :

Rouen, dimanche.

L’homme est trouvé. Ce soir, partons pour Paris. Témoignage précieux.

Gévrol.