Page:Gaboriau - Les Gens de bureau, Dentu, 1877.djvu/153

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XXVI


Caldas ayant ouvert un livre de statistique, ses yeux s’arrêtèrent précisément sur cette phrase à l’article Prisons :

« Sur cent décès de prisonniers, soixante-quinze ont lieu dans les trois premiers mois de la détention. Cette première période constitue le temps critique du régime claustral. Beaucoup de tempéraments n’y résistent pas ; mais passé ce terme fatal, la vie moyenne des pénitentiaires excède de trois ans et quatre mois la vie moyenne du reste des habitants de la France. Cet admirable résultat est dû, on peut le dire hardiment, à l’existence sobre et réglée du détenu, et l’honneur en revient à la sollicitude si éclairée de l’administration supérieure. »