Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/440

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


tenne des insectes : Plin. 9, 95 \\ corne, pointe d’un casque : Liv. 27, 33, 2 H contes du croissant de la lune : Vmc G: 1, 433 ! bras d’un fleuve : Ov. M. 9, 774 g cor, trompette : &C. Sull. 17; VmG. En. 7, M5Uarc : VmG. B. 10, 59 II vase à huile : Hor. S. 2, 2,61 H lanterne : PL. Amp. 341 g entonnoir : Virg. G. 3, 509 g table d’harmonie : Cic. 2, 144 g antenne [de vaisseau] : VmG. En. 3, S49 g bouton d’ivoire aux extrémités du bâton autour duquel se roulait un livre ; [au plur.l le bâton lui-même : Mart. 11, 107, 1 ; Tib. 3, 1, 13 g sommet, point culminant d’une montagne : Stat. Th. S, 632 g pointe extrême (extrémité) d’un heu : Lrv. 25, 3, 17; Tac. An. 1, 75 g houppe de cheveux : Juv. 13, 165 g langue de terre qui s’avance dans la mer, promontoire : Ov. M. 6, 410 g aile d’une armée : GJBS. G. 1, 52, etc.; equitatum omnem in cornibus local Sall. J. 49, 6, il place toute la cavalerie aux ailes H 3 [fig.] a) corne, en tant que symbole de la force ou de l’abondance = courage, énergie : eornua surhere Ov. A. Am. 1, 239, prendre courage ; addis eornua pauperi Hor. O. 3, 21,18, tu m’inspires de l’audace malgré ma pauvreté g v. corna copia; b) symbole de la résistance, de l’hostilité : eornua alicui ob-vortere. PL. Ps. 1021, montrer les dents à qçp (tourner ses cornes contre qqnj, cf. Hor. Epo. 6,12; c) attribut de divinités fluviales : Virg. G. 4, 371; Mart. 10, 7.

= > autres formes : a) v. cornum 1, cornus 1 ; b) décadence : gén. cornuis Capel. 3, 293; corni M.-Emp. 1. 87, etc. g dat. cornui Capel. 3, 293 ¶ abl. pl. cornuis Treb. GaU. S, 2; cornubus Capel. 3.293.

cornûâlis, e (cornu), de corne : cornualis concertatio Cass. Var. 1, 37, combat à coup de cornes II [fig.] en demi-lune : Grom. 103, II.

cornûârîus, iï, m. (corna). fabricant de cors, de trompettes : DlG. 50, 6, 6.

cornùâtus, a, um (cornu), courbé : Poet. d. Varr. L. 1, 7, 25.

cornu copia, te, f. [mieux que cornucopià] corne d’abondance : Pl. Ps. 671 ; cf. Hor. O. 1, 17, 16.

Cornufïcïus, arch. pour Cornificius, cf. CIL 1, 1087.

cornûlum, i, n. (cornu), petite corne : Apic. 8, 339.

1 cornum, i, n., Ter. Eun. 775; Lucr. 2, 388; Varr. B. 3,9,24, c. cornu.

2 cornum, i, n., cornouille : Virg. G.2,31 ; Col. 12, 10, 3 H bois de cornouiller = javelot : Ov. M. 8, 408.

cornûpëta, ae, m. (cornu, peto). qui frappe de la corne : Vulg. Èxod. 21, 29.

1 cornus, us, m. Cic. 2, 149; Prisc, 6, 5, 77, c. cornu.

2 cornus, », i, f. cornouiller : Virg. G. 2, 448; Col. 5, 7, 1 D [fig.] javelot, lance: Virg. En. 9, 698.

3 cornus, ûs, f., Varr. B. 3,16, 22; Plin. 16, 228; Sil. 4, 650; Stat. Th. 7, 647, c. cornus 2.

4 Cornus, i, f., ville de Sardaigne : Liv. 23, 40, 5.

cornùta, aj, f., fl 1 bêteàcornes: Varr. R. 2, 7, 2 11 2 raie cornue [poisson_ de mer] : Plin. 32,145.

cornûtî, ôrum, m., désignation d’un groupe de soldats : Ahm. 16, 12, 43 et 63; 31, 8,9.

1 cornûtus, a, um (cornu), qui a des cornes : [bœufs] Ace. Tr. 494; Varr. Men. 457; [chèvres] Col. 1 praef. 26; 7, 6, 4; cornutse quadrupèdes Varr. L. 7, 39, les éléphants H [fig 1 sophistique, captieux : Hier. Virg. Mot. 16; [en part.] (le syllogisme) cornu, c. ceraUna : Hier. Ep. 69, 2.

2 Cornûtus, », m., surnom romain ; [en part.] Annseus Comutus, philosophe maître de Perse : Gell. 2, 6, 1.

cornùum, i, n., poids grec (xEportov) :_Isid. 16, 25, 10.

Corocottâs, v. crocottas.

Côrœbus, », m., héros troyen : Virg. En. 2, 341 g peintre grec : Plin. 35, 146.

Corolïa, œ, f., ville de l’Arabie Heureuse : Plin. 6, 154.

côrôlitïcus, v. coraliticus.

côrolla, se, t., dim. de corona, petite couronne, feston de fleurs, guirlande : PL. Bac. 70; Plin. 8, 13.

côrollârïa, as, f., bouquetière : CIL 6, 3486 D titre d’une comédie de NaBvius : Varr. L. 7, 60.

côrollârîum, ïi, n. (corolla), H 1 petite couronne : Plin. 21,5 II [fig.] ce qui est donné par-dessus le marché, pourboire, gratification :Cic. Verr. 4, 49;Vnso.5,7, WH2 corollaire (géom.) : Boet. Cotisai. 3, pros. 10.

1 côrôna, œ, f. (xopiivii), 1T 1 couronne : PL. Men. 463; CtC. Flac. 75: sub corona vendere Cjes. G. 3, 16, 4, vendre des prisonniers de guerre [on les exposait en vente couronnés de fleurs] U 2 [fig.] a) cercle, assemblée, réunion; [en part., cercle formé par les assistants dans les débats judiciaires] : Cic. Flac 69; Fin. 2, 74; b) ligne d’une armée assiégeante, cordon de troupes : &ES. G. 7, 72, 2; Liv. 23, 18, 6; C) ligne de soldats qui défendent une enceinte : Lrv. 4, 19, 8; d) larmier, corniche : Curt. 9, 4, 30; e) circuit, pourtour d’un champ : Cat. Agr. 6, 3; f) couronne [art vétérinaire] : Col. fi, 29, 3; g) cercle lumineux autour du soleil, halo : Sen. 1,2.

2 Côrôna, as, t., la Couronne [constell.] : Cic. Aral. 351; Ov. M. S, 181.

Côrônae, arum, m., personnages mythologiques : Ov. M. 13, 698.

côrônalis, e (corona), de couronne, produit par une couronne : Apul.M. 1, 10.

côrônâmën, ïnis, n. (corona), couronne : Apul. M. 11, 9.

côrônâmentum, f, n. (corona/, plante (fleur) propre à faire des couronnes .: Cat. Agr. 8, 2 B couronne : Tert. Coron. 1.

côrônârîa, a?, f„ bouquetière : Plin. 21, 4.

1 côrônârïus, a, um, H 1 dont on fait des couronnes : Plin. 21, 164 g en forme de couronne : Plin. 14, 42 g [en part.] corona-rium aurum Cic. Agr. 1, 12, or coronaire [présent fait à un général victorieux par les provinces] 1T 2 de corniche : corona-rium opus VlTR. 7, 4, 4, moulure de corniche.

2 côrônârïus, U, m., celui qui fait ou vend des couronnes : Plin. 21, 54.

côrônâtio, Suis, t. (corono), couronnement : AUG. Civ. 7, 27.

côrônâtôr, ôris, m. (corono), celui qui couronne : Aug. Serm. 165, 4.

côrônàtus, a, um, part, de corono.

Côrônë, es, f., ville de Messénie : Plin. 39, 49, 1 II -seus, a, um, de Coroné Plin. 4, 15.

Côrônêa, Lnr. 33, 29, 6 et Côrônïa, as, f„ Stat. Th. 7, 307, ville de Béotie II -ônensis, e, de Coronée : Liv. 36, 20, 3.

Côrôneûs, èï ou ëos, m., roi de Phocide : Ov. M. 2, 669.

Côrônîdês, as, m. (KopcoMetîtis), le fils de Coronis ■= Esculape : Ov. M. 15, 624.

côronîôla, m, f., rose d’automne : Plin. 21,19.

1 côrônis, ïdis, S. (xopwvîç), signe qui marque la fin d’un livre : Mart. 10, 1, 1.

2 Côronis, £tfû,f., mère d’Esculape : Ov. M. 2, 542.

côrôno, âvi, âlum, are (corona), tr., couronner, orner de couronnes : coronare cratera Virg. G. 2, 528, couronner de fleurs le cratère; [ace. d’objetintér.] coro-nan Olympia Hor. Ep. 1, 1, 50, être couronné dans les Jeux Olympiques ; inire epulas coronatum Cic. Leg. 2, 63, assister à un festin la tête ceinte d’une couronne H [fig.] entourer, ceindre : omnem abltum custode coronant Virg. En. ’9, 380, ils mettent des gardes à toutes les issues.

côrônôpûs, ôdis, m. (xopuvô-tcovc), corne de cerf [plante] : Pun. 21, 99.