Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/455

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ii, n., Sil. 8, 367, ville de la Sabine ¶ -mërïmis, a, um, Varr. L. 5, 81 ; -minus, o, um, Varr. R.

1, 14, 3 et mïus, a, um, Virg. G.

2, 88, de Crustumeria II Crustù-mïnum, i, n„ Cic. Flacc. 71, le territoire de Crustumeria.

Crustûmïnum, v. Crustumeria. Crustûmïum,n., Hlv. Crustumeria H 2 fleuve d’Ombrie : Plin.

3, 115.

crus, ûcis, f., If 1 croix, gibet : figere crucem ad supplicium... Cic. Verr. 3, 6, dresser une croix pour le supplice... ; tollere in crucem aliquem Cic. Verr. 1, 7, faire mettre en croix qqn II timon d’un char : Stat. S. 4,3, 28 U 2 [fig.J a) gibier de potence : Pl. Pars. 795 ; b) peste [en pari, d’une courtisane] : Ter. Eun. 383 ; c) peine, tourment, fléau : crucem in malo quserere Ter. Phorm. 544, d’un petit mal faire un grand, chercher malheur sur malheur (se jeter d’un mal dans un pire); summum jus summa crux Col. 1, 7, 2, l’extrême justice devient cruauté ; i in crucem PL, As. 940 ; abi in malam crucem Pl. Pœn. 271, va au diable, va te faire pendre.

M > m- Gracch. d. P. Fest. 150; 151 ; Enn. d. Non. 195,10; Prisc. 2, 169,10 II gén.pl. crucum Plin. d. Char. 141, 17; Tert. Apol.16; Nat, 1, 12.

Crya, se, f., ville de Lycie : Plin. 5, 103.

Cryeôn iasulaa, f „ groupe d’îles dans la mer de Lycie : Plin. 5,

131’■ ..

Cryôs, i, m., fleuve de Lydie : Plin. 5, 119.

cryphia, se, f. (xpuipfa), sorte de marque mise à côté d’un passage difficile [0] : Isid, 1, 20,10.

cryphïi, ôrum, m. (xpûçiot), objets du culte de Mithras : Incr.

crypta, œ, f. (xprfxn)), galerio souterraine, caveau, crypte : Vahr. Men. 536 ; Suet. Cal. 58, 1 ; Juv. 5, 1061| grotte : crypta Neapolitana Sen. Ep. 57, 1, la grotte de Pausilippo.

cryptârïus, U, m., gardien d’un caveau : CIL 6, 631.

crypfâcus, a, um, souterrain : Sro. Ep. 1, 5, 3.

cryptôportïcùs, ùs, f. (xpuirrôç, porticus), galerie fermée : Plin. Ep. 2, 17, 17; 7, 21, 2.

Cryptôs, i, f., ancien nom de 111e de Chypre : Plin. 5, 129.

crystallïcus, a, um (cryslallus), clair comme le cristal : Aug. Serm. 152, 2 Mai.

crystallïnus, a, um, de cristal, en cristal : Plin. 37, 28 II crys-tallïnum, ï, n., vase de cristal : Sen. Ir. 3, 40, 2; Juv. 6, 155.

crystallïon, U, n. (xpvxrrd&Aiov), Plin. 25, 140, c. psyllion,

crystallôïdës, es (xpu<rra>.Xost-5tjç), semblable au cristal : Th. Prisc. 4, 2.

crystallos, Luc. 10,160, crys-tallus Plin, 37, 178; Gell. 19,

5 lemma, i, m. et f. et crystal-lum, j, n., Vulg. Apoc. 21, II, H lia glace: Sen. 3,25,12 : Plin. 37, 83 1 2 cristal, cristal de roche : Curt. 3, 3, 8; Plin. 36, 79; 127; 136, etc. ¶ objet en cristal : a) sorte de perle: [-lus, f.] PrOP. 4,3,52 ; b) coupe : [-los] Luc. 10, 160: [pl. n. crystallaJ Mart, 8, 77, 5; 9, 22, 7; c) pl. n., vases de cristal : Stat. S. 3, 4, 58.

T-> forme crust- Apul. M. 6, dans la plupart des passages te genre ne peut se définir

Ctësïâs, se, m., (KTTjortaç), historien grec : Plin. 2, 238.

Ctësïbïus, ii, m., mathématicien d’Alexandrie : Vitr. 1, 1, 7 |l -ïcus, a, um ; ctesibica machina Vitr. 10, 7, 1, machine à élever l’eau.

Ctësïclês, ts, m. (KTrçcnxWjç), peintre grec : Plin. 35, 140.

Ctësïdëmus, i, m., peintre : Plin. 35, 140.

Ctësilâus, i, m., statuaire contemporain de Phidias : Plin. 34, 75.

CtësHôchus, i, m., peintre élève d’Apelle : Plin. 35, 140.

Ctësïpho, Unis, m., Ctésiphon [personnage des Adelphes de Té-rencel : Ad. 2. 252, etc.

i Ctësïphôn, ontis, m., Athénien défendu par Démosthène • Cic. de Or, 3, 213.

2 Ctësïphôn, ontis, f., capitale des Parthes : Tac. An. 6, 42.

ctêtïcôs, on, (xTTjTixo’ç), possessif [gram.] : Pomp.-Gr. 5, 147, 7.

cua.tb.us, v. cyathus.

Cuba, x, f. (cubo), divinité protectice des enfants au berceau : Varr. d. Don. Phorm. 1, 1,15.

Cuballum, i, n., ville de Gala-tie : Liv. 38, 18, 5.

cùbans, lis, If1 part, de cubo Il 2 adj’ a) qui n’est pas d’aplomb, qui penche, qui va en pente : Lucr. 4, 518; Hor. O. 1, 17, 12; b) qui reste à plat, immobile [en pari, de poissons] : Col. 8, 17, 9 11 3 subs*, l’alité, le malade : Cels. 3, 4.

cûbàtïo, Bnis, f. (cubo), action d’être couché : Varr. L. 8, 54.

cùbàtôr, Bris, m. (cubo), celui qui repose : dominici pectoris P. Nol. Corm. 21, 4, celui qui repose sur le sein du Seigneur.

cùbàtùrus, a, um,v. cubo M >•

cûbâtùs, ùs, m., v. cubitus 2.

cûbâvi, v. cubo Bfr >.

cùbë ou cùbî (aren. pour ubt) : Pl. Trin. 934; Prob. App. 199, 16 11 [en composition], v. necubi, sicubi.^

Ciïbi, ôrum, m„ nom d’une tribu des Bituriges : Frontin. Strat. 2, U, 7; Biturix Cubus CIL 7, 248, Bitunge de la tribu des Cubi. #

cubiclârïus, c. cubicularius : CIL 6, 6615.

cûbiclum, i, n., Mart. 10, 30, 17, c cubiculum.

cùbïculâris, e (cubiculum), relatif à la chambre à coucher 1 Cic. Div. 2, 134; Suet. Aug. 7,1.^

cùbïcùlârïus, a, um (cubiculum), de chambre à coucher : Mart. 14, 39; Plin. 8, 226 II cùbïcùlârïus, ii, m., valet de chambre : Cic. Verr. 3, 8; Petb. 53,10.^

cùbïcûlâtus, a, um (cubiculum), pourvu de chambres à coucher : SEN. Ben. 7, 20, 3.

cùbïcùlum, », n. (cubo), chambre à coucher : Cic. Verr. 3, 56; Plin. Ep. 1, 3,1 ; cubiculo prsepo-situs Suet. Dom. 16, 2, chambellan Il loge de l’empereur dans le Cirque : Plin. Pan. 51, 4; Suet. Ner. 12, 2 U assise de pierres : Vitr. 2, 8.

Cùbïcus, a, um, (xuSixdç), qui a rapport au cube, cubique : Vitr. 5, Prœf. 3.

cùbïle, is, n. (cubo),^ 1 couche, lit : Cic. Tusc. 5, 90 \\ [en part.] lit nuptial : Catul. 61, 183; Virg. En. 3, 324 ¶ chambre à coucher, chambre [en gén.] : cubite salutatorium Plin. 15, 38, salle de réception 11 2 nid, niche, tanière, gîte des animaux : [rat] Pl. Truc. 869; [chiens] Varr. H. 2, 9, 12; [bêtes sauvages] Cic. 2,126 11 3 [fig.] domicile, demeure : Hesperium cubile Solis Hor. O. 4, 15, 16, l’Occident où le soleil se couche ; avarilise non jam vestigia, sed ipsa cubilia Cic. Verr. 2, 190, non plus seulement les traces de l’avidité, mais son repaire même fl 4 [archit.] cavité ou assise [où reposent des pierres, des poutres] : Vitr. 2, 8, 1; Plin. 36,96.

Cubital, âlis, n. (cubitum), coussin sur lequel on appuie le coude : Hor. S. 2, 3, 255.

cùbïtàlis, e (cubitum), haut d’une coudée : Lrv. 24, 34, 9.

CÛbïtàtâo, ônis, f. (cubito), action d’être couché : Rufin. Orig. Rom. 9^33.

CÛbïtlO, ônis, î. (cubo), heure du coucher : Aug. Ep. 3, 1.

cùbîto, âvi, âtum, are, int., être souvent couché, avoir l’habitude de se coucher : Pl. Cure. 76; Cic. Csel. 36 11 avoir commerce avec : PL. Cure. 57.

CÛbïtôr, ôris, m. (cubo), qui se couche d’habitude : Col. 6, 2, 11.

cûbïtôrïua, a, um, [vêtement] de table : Petr. 30, 11.

1 cùbïtum, supin de cubo.

2 cùbïtum, i, n. (cubo), coude : Plin. 11, 249 II coudée : Plin. 7, 22.

cûbïtûra, œ, f. (cubo), action de se coucher : Pl. Cist. 379.

i cubitus, i,m.(cubo),V 1 cubitus [anat.] Cels. 8, 1 il coude : Pl. Stick. 286; ponere cubitum apud aliquem Petr. 27, 4, s’accouder (= s’attabler) chez qqn ; repo-nere cubitum Petr. 65,6, se replacer sur son coude = se remettre à manger H 2 coude, inflexion.