Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/457

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

Culcïtârfus, ii, m. (culcita), fabricant ou marchand de matelas : Diom. 236, 14.

culcïtella, m, f., Pl. Most. 894 et culcïtûla, as, f., Lucil. 1061, petit matelas.

culcïtôsus, a, um (culcita), matelassé : Diom. 326, 18.

culcitra, c. culcita : Petk. 38.

culcïtûla, v. culcitaïa.

cûlëâris ou cullèâris, e, de la grandeur d’une outre (culleus) : Cat. Agr. 154; Vitb. 6, 6, 3.

Cûlëo, v. Culleo.

cûlëum, i, n., Varb. B. 1, 2, 7 et cûlëus ou culleus, i, m., Cic. Amer. 70, sac de cuir [où p. ex. on cousait les parricides]; cf. l’anecdote du culleus Ugneus Sen. Contr. 7, prœf. 9 [| mesure pour les liquides : Cat. Agr. 148, 2.

M) > gén. pi. culleum Cat. Agr. 11, 1.

CÙlex, ïcis, m., Pl. Cure. 500 et f., Pl. Cas. 239 fl 1 cousin, moustique ¶ [fig.] culex cana Pl. Cas. 239 (en pari, d’un amoureux à cheveux blancs) ¶ Culex, titre d’un poème attribué à Virgile 1J 2 herbe à punaises : Pallad. 4, 9., 8,

cûli, parf. de l’inus. cello t Gloss. Isid.

cùlïcârë, is, n., moustiquaire : Schol. Juv. 6, 80.

cûlïcellus, i m., dim. de culex, celui qui papillonne autour [fig.]: Seren. d. Diom. 514, 8.

Culici ou Curici Plamonïenses, m., peuple de la Vénétie : Plin. 3, 130.

cùlïcûlâre, is, n., Ital. Judith. 16, 23, c. culicare.

cûlïcûlus, i, m., petit moucheron : Gloss. Cyr.

CÙligna, as, f. (mXî-pri), petite coupe : Cat. Agr. 132. Z.

culillus, i, m. : Hoit. 0.1,31,11; P. 434 (qqs mss.), c. culuUus.

cûlïna, ee, f., cuisine : Vabr. R. 1, 13, 2; Cic. Fam. 15, 18, 1 Il foyer portatif : Sen. Ep. 78,23 ; Juv. 3, 250 II [fig.] table, mets : Hor. S. 1, 5, 381| endroit où l’on brûlait les mets funéraires : P. Fest. 65, 12 II tombeau des pauvres : Grom. 21, 15; 55, 9 ; 86, 9 Il latrines : Gloss. 5, 594, 67.

cûEnârïuS, o, um, de cuisine : Front._£. Partit, p. 219, 15N\\ CÙlïnârïus, ïi, m., aide-cuisinier, marmiton : Scbib. 230.

i cùlïo, ïre, frapper : Gloss.

2cùlïo,ôreis,m., c. coleus : Gloss.

CÛlïôla, se, f., écale de noix verte : P. Fest. 50,12.

Cùlix, Plus. 19,68, o. culex S S.

Cullëâris, V. culearis.

Cullëo, Unis, m., nom romain : Lepid. Fam. 10, 34, 2.

Cullëôlus, i, m., surnom romain : Cic. Fam. 13, 41.

culleus, », m., v, culeum.

culllôla, œ, f., v. culiola.

Gullu, n., Plot. 5,82, c.ChuUu.

Culmën, ïnis, n. (cello), 1T 1 faîte, sommet : culmina Alpium C/es. G. 3, 2, 5, les hauteurs des

Alpes ; [voûte du ciel] Cic. Arat. 26 ; culmen tedis Lrv. 27, 4, 11, le faite d’un temple ¶ [poét.] édifice, temple : V. Fl. 5, 446 11 2 [fig-] apogée, le plus haut point : summum culmen fortunée LlV. 45, 9, 7, le plus haut degré de fortune 1T 3 [poét.] = culmus, paille [de fève] : Ov. F- 4, 734.

culmëus, a, um (culmus), de paille : P. Nol. Carm. 21, 384.

Culminëa ou Culminla, Col. 5, 8, 8, c. Colminiana.

culmïno, are (culmen), tr., mettre le comble, couronner : Capel. 9, 914.

culmôsus, a, um (culmus), [poét.] qui pousse comme un épi : culmosi patres SlD. Carm. 6, 72, guerriers nés des dents du dragon tué par Cadmus.

culmus, », m., tige, a) [du blé] tuyau de blé, chaume : Cic. CM 51; Virg. G. 1, 111; b) [des autres plantes] : Col. 12, 15, 3 Il [fig.] chaume, toit de chaume : Virg. En. 8, 654.

cûlo, âvi, are (culus), tr., eos (arietes) culavit in eregem Petr. 38, 2,0. les fit servir à la reproduction.

cûlôsns, a, um (culus), (tûpti-irpuxToç) *MART. 11, 99.

culpa, as, f., H 1 faute, culpabilité : in culpa esse Cic. Las. 78, être coupable; in simili culpa esse Cic. Fin. 1, 33, commettre la même faute; culpa est in aliquo Cic. Fam. 1, 9, 13, une faute est imputable à qqn ; non est ista mea culpa, sed temporum Cic. Cat. 2,3, ce n’est cas là ma faute, mais celle des circonstances; in hocuno génère omnes inesse culpas islius maximas avaritim, majestatis... crudditatis Cic. Vert. 5, 42, [en affirmant] que dans ce seul chef d’accusation se trouvent renfermées toutes les formes les plus graves de sa culpabilité, cupidité, lèse-majesté... cruauté ; culpa cor-rupti jiîdicii Cic. Verr. 5, 183, la responsabilité de la corruption des juges; euïcujus rei culpam in ali-quem conjicere Cjes. G. 4, 27, 4, rejeter la responsabilité d’une chose sur qqn; suam culpam in senectutem conferunt Cic. CM 14, ils rejettent sur la vieillesse une faute qui leur est imputable ; culpam in aliquem transferre Cic. Font. 18; derivare Oie Verr. 2, 49, faire passer, détourner une faute sur qqn ; culpam rei susti-nere Cic. Leg. 3, 37, porter la responsabilité d’une chose; ali-cujus culpam in se suscipere Cic. Verr. 4, 91, prendre sur soi la faute de qqn; sunt ista non nalurœ vitia, sed culpx Cic. Tusc. 3, 73, ces défauts-là relèvent non pas de la nature, mais de notre responsabilité [ils nous sont imputables] If 2 faute, écart passionnel : Virg. En. 4, 19; Ov. M. 2,37, etc. ; Tac. An. 3, 24*\Z [droit] faute commise par négligence, négligence : Dig. 17, 2, 72, etc.; Hem. S. 2, 6, 6 H 4 [poét., sens concret] le mal (ce qui pèche, ce qui est défectueux) : Virg. G. 3. 468 II défectuosité

d’un travail : Vitr. 3, 1, 4.

•^ ■> forme ancienne cotpa Prisc. 2, 27,12.

culpàoïlis, e (culpo), digne de reproche, coupable : Arn. 7, IS |] ciupabilior Tert. Vxor. 2, 1.

culpàbïlïtër (culpahUis), d’une manière blâmable : Symm. Ep. 9, 40 ¶ culpabilius P. Nol. Ep. 39,4.

culpâtio, ônis, f, (culpo), accusation, blâme : Gell. 10, 22, 2.

culpâtôr, Bris, m. (culpo), accusateur, censeur : P.-Nol. Carm. 33,17.

culpâtus, a, um, part, de culpo ¶ adJS blâmable, coupable : Ov. H. 20,36 ; Sil. 9,55 ; culpatius Gell. 11, 7, 1.

culpïto, are, jfréq. de culpo, blâmer vivement : Pl. Gist. 495.

culpo, âvi, âtum, are (culpa), tr., regarder comme fautif, blâmer : Pl. Bac. 397; ob rem aliquam Suet. Cees. 72 ou in re cliqua Suet. Vesp. 16, 1, blâmer pour qqch II [fig.] rejeter la faute sur qqch ou sur qqn : culpare cadi intemperiem Col. 1, Preef. 1, accuser l’intempérie des saisons; culpantur calami Hor, S. 2, 3, 7, on s’en prend à sa plume: culpâtus Paris Virg. En. 2, 602, Paris incriminé [par EnéeJ, l’inculpation de Paris; [av. prop. inf.] culpabant Cerialem passum (esse)... Tac. H.

4, 75, selon eux, Cerialis était coupable d’avoir permis...

culta, ôrum, n., v. cultus.

culte, (cultus 1), avec soin, avec élégance : Plin. Ep. 5, 20, 6 Il cultius Tac. D. 21.

cultellâtus, a, um, part, de culteUo.

cvltello, are (cultellus),tx., 1T1 façonner en forme de couteau : Plin. 8, 91 1T 2 niveler, aplanir avec le soc : Grom. 26,11.

cultellùlus, i, m. (dim. de cul-teUus), tout petit couteau : SOL. 35,6.

cultellus, t, m., dim. de culter, petit couteau : cultellus tonsorius V. Max. 3, 3, 15, rasoir II piquet [de bois] : Vitr. 7, 3.

cultër, tri, m, Kl coutre de charrue : Plin. 18, 171 11 2 [en gén.] couteau : emere bovem ad cultrum VARR. H. 2, 5, 11, acheter un bœuf pour l’abattre ; culter tonsorius Petr. 108, 11, rasoir; culter vena-torius Petr. 40, 5, couteau de chasse II in euhro ou in cultrum collocare Vitr. 10, 14; 10, 10, placer [une pierre, une brique] sur l’arête [et non sur la face] Il [fig.] me sub cultro linquit Hor. S. 1, 9, 74, il me laisse sous le couteau = dans la détresse.

CulHcûla, as, f., baguette de bois employée dans les sacrifices : Fest, 50, 9 [culcUula Lindsay].

cultïo, ônis, f. (colo), action de cultiver, culture : Cic. CM 66 II vénération, culte : Arn. 4, 27;

5, 30.