Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome II, 1846.djvu/332

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
332
HISTOIRE

Loubois était aux Tonicas avec sa petite armée destinée à agir contre l’insurrection. La mauvaise composition de ses troupes qui servaient par force et ne subissaient qu’avec peine le joug de la discipline, apporta dans ses mouvemens une lenteur qui était d’un mauvais augure. M. Lesueur arrivant à la tête de 800 Chactas, ne le trouvant point aux Natchés, attaqua seul ces Sauvages et remporta sur eux une victoire complète. Il délivra plus de 200 Français ou nègres. L’ennemi battu se retira dans ses places fortifiées devant lesquelles Loubois n’arriva que le 8 février (1730), et campa autour du Temple du Soleil. Le siége fut mis devant deux forts qu’on attaqua avec du canon, mais avec tant de mollesse, que le temps de leur reddition parut très éloigné. Les Chactas, fatigués d’une campagne qui durait déjà depuis trop longtemps à leur gré, menacèrent de lever leur camp et de se retirer. On ne pouvait rien entreprendre sans ces Indiens qui, sentant qu’on avait besoin d’eux, affectaient une grande indépendance. Il fallut donc accepter les conditions qu’offraient les assiégés, et se contenter de l’offre qu’ils faisaient de rendre tous les prisonniers qu’ils avaient en leur possession. Dans toute la colonie cette conclusion de la campagne fut regardée comme un échec, et le gouverneur sévèrement blâmé. M. Perrier écri-