Page:Gautier - Le Dragon Impérial, Armand Colin et Cie, 1893.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


palpitantes. Sa tête est celle d’un chameau, augmentée d’une longue barbe d’où pend une grosse perle. Il a des cornes de cerf, des yeux de lapin, des oreilles de vache. Son cou jaspé ressemble à un serpent. Son dos se hérisse d’écailles d’or. Il a les serres d’un aigle et le ventre d’une grenouille. Sa voix est pareille au gong vibrant ; son haleine au souffle du feu. C’est lui qui crache le tonnerre et renverse les nuages ; et c’est lui qui produit les tempêtes par le battement prodigieux de sa queue annelée.