Page:Gautier - Voyage en Espagne.djvu/193

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


prendre à des gens qui n’ont ni sou ni poche, qui habitent des maisons meublées des quatre murs, et ne possèdent pour tout ustensile qu’un poêlon et qu’une cruche ? Piller de semblables villages me paraît une des fantaisies les plus lugubres qui puissent passer par la tête des voleurs sans ouvrage.

Un peu après Puerto Lapiche, l’on entre dans la Manche, où nous aperçûmes sur la droite deux ou trois moulins à vent qui ont la prétention d’avoir soutenu victorieusement le choc de la lance de don Quichotte, et qui, pour le quart d’heure, tournaient nonchalamment leurs flasques ailes sous l’haleine d’un vent poussif. La venta où nous nous arrêtâmes pour vider deux ou trois jarres d’eau fraîche, se glorifie aussi d’avoir hébergé l’immortel héros de Cervantès.

Nous ne fatiguerons pas nos lecteurs de la description de cette route monotone à travers un pays plat, pierreux et poudreux, pommelé de loin en loin d’oliviers au feuillage d’un vert glauque et malade, où l’on ne rencontre que des paysans hâves, fauves, momifiés, avec des chapeaux roussis, des culottes courtes et des guêtres de gros drap noirâtre, portant sur l’épaule des vestes en guenilles et poussant devant eux quelque âne galeux au poil blanc de vieillesse, aux oreilles énervées, à la mine piteuse ; où l’on ne voit à l’entrée des villages que des enfants demi-nus, bruns comme des mulâtres, qui vous regardent passer d’une mine étonnée et farouche.

Nous arrivâmes à Manzanarès au milieu de la nuit, mourant de faim. Le courrier qui nous précédait, usant de son droit de premier occupant et de ses intelligences dans l’hôtellerie, avait épuisé toutes les provisions, consistant, il est vrai, en trois ou quatre œufs et un morceau de jambon. Nous poussâmes les cris les plus aigus et les plus attendrissants, déclarant que nous mettrions le feu à la maison pour faire rôtir l’hôtesse elle-même à défaut d’autre nourriture. Cette énergie nous valut vers deux heures du matin