Page:Gautier - Voyage en Espagne.djvu/204

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de la montagne naturelle. Cette cathédrale, dans le genre d’architecture de la Renaissance, et qui se vante de posséder le mouchoir authentique où sainte Véronique recueillit l’empreinte de la figure de Notre-Seigneur, a été bâtie par les ducs de Medina-Coeli. Elle est belle, sans doute, mais nous la rêvions de loin plus antique et surtout plus curieuse.

En allant du Parador à la cathédrale, je regardai les affiches de spectacle ; la veille, on avait joué Mérope, et le soir même, on devait donner El Campanero de San-Pablo, por el illustrisimo senhor don José Bouchardy, en d’autres termes : Le Sonneur de Saint-Paul, de mon camarade Bouchardy. Être représenté à Jaën, une ville sauvage où l’on ne marche que le couteau à la ceinture et la carabine sur l’épaule, voilà qui est flatteur assurément, et bien peu de nos grands génies contemporains pourraient se targuer d’un succès pareil. Si autrefois, nous avons emprunté quelques chefs-d’œuvre à l’ancien théâtre espagnol, aujourd’hui, nous leur rendons bien la monnaie de leurs pièces en vaudevilles et en mélodrames.

Notre visite faite à la cathédrale, nous revînmes, ainsi que les autres voyageurs, au Parador, dont l’apparence semblait nous promettre un excellent repas ; un café y était joint, et il avait tout à fait l’air d’un établissement européen et civilisé. Mais quelqu’un avisa, en se mettant à table, que le pain était dur comme de la pierre meulière, et en demanda d’autre. L’hôtelier ne voulut jamais consentir à le changer. Pendant la querelle, une autre personne s’aperçut que les plats étaient réchauffés et avaient dû être déjà servis dans des temps reculés. Tout le monde se mit à jeter les cris les plus plaintifs, et à demander un dîner neuf et entièrement inédit.

Voici le mot de l’énigme : la diligence qui nous précédait avait été arrêtée par les brigands de la Manche, de sorte que les voyageurs, emmenés dans la montagne, n’avaient pu consommer le repas préparé pour eux par l’hôtelier de Jaën.