Page:Gautier - Voyage en Espagne.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


trouvé de scorpions dans notre lit, et les insectes promis ne paraissent pas.

Valladolid est une grande ville presque entièrement dépeuplée ; elle peut contenir deux cent mille âmes, et n’a guère que vingt mille habitants. C’est une ville propre, calme, élégante, et se ressentant déjà des approches de l’Orient. La façade de San-Pablo est couverte du haut en bas de sculptures merveilleuses du commencement de la Renaissance. Devant le portail sont rangés en manière de bornes des piliers de granit surmontés de lions héraldiques, tenant dans toutes les positions possibles l’écusson des armes de Castille. Vis-à-vis se trouve un palais du temps de Charles Quint, avec une cour en arcades d’une extrême élégance et des médaillons sculptés d’une rare beauté. La régie débite dans cette perle d’architecture son ignoble sel et son affreux tabac. Par un hasard heureux, la façade de San-Pablo est située sur une place, et l’on peut en prendre la vue au daguerréotype, ce qui est très difficile pour les édifices du Moyen Age, presque toujours enchâssés dans des tas de maisons et d’échoppes abominables ; mais la pluie, qui ne cessa de tomber pendant le temps que nous restâmes à Valladolid, ne nous permit pas d’en prendre une épreuve. Vingt minutes de soleil à travers les ondées de pluie de Burgos nous avaient permis de reproduire les deux flèches de la cathédrale avec un grand morceau du portail d’une manière très nette et très distincte ; mais, à Valladolid, nous n’eûmes pas même les vingt minutes, ce que nous regrettâmes d’autant plus que la ville abonde en charmantes architectures. Le bâtiment où se trouve la bibliothèque, dont on veut faire un musée, est du goût le plus pur et le plus délicieux ; bien que quelques-uns de ces restaurateurs ingénieux qui préfèrent les planches aux bas-reliefs, aient honteusement gratté ses admirables arabesques, il en reste encore assez pour en faire un chef-d’œuvre d’élégance. Nous signalerons aux dessinateurs un balcon intérieur qui échancre l’angle d’un palais sur cette même