Page:George Péries- La Faculté de droit dans l'ancienne Université de Paris, (1160-1793), 1890.djvu/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I’* PÉRIODE (1 160-1534)

RÉGIME ECCLÉSIASTIQUE

L’UNIVERSITÉ DE PARIS ET LA FACUtiTÉ

DE DÉCRET

CHAPITRE PREMIER

L’Université et l’Enseignement du Droit. Origioe de rUniversité de Paris. — Le Clôt-Bruneau. — Parenté du droit canonique et de ia théologie.

L’école fondée par Abaylard sur la montagne Sainte-Geneviève, en attirant autour du jeune maître une foule de disciples avides de science, contribua indirectement à la formation de l’Université de Paris ^ Il semble en effet vraisemblable, d’après l’opinion du P. Denifle’, que l’Université n’a pas pris naissance par la réunion des écoles Sainte-Geneviève (qui en réalité avaient déjà cessé d’exister), avec celles du cloître Notre-Dame, mais qu’elle est uniquement sortie de l’école du Chapitre. On comprend aisément qu’une église aussi importante que l’était celle de Paris eût besoin de théologiens instruits et de canonistes habiles pour enseigner les peuples avec autorité, et les gouverner avec sagesse. Ainsi, laissant de côté les fables vieillies qui attribuent sa fonda- 1. « L*Uniymité, de. Paris, » dit S« ?igny (Histoire du Droit Romtnn au Moyen Age,

d. Gueooax, t. fil, p. 2i 8) occape dans rbistoire uDe place disUngaée ; ouile autre n*a soutenu aussi longtemps sa réputation, nulle autre n*a exercé autant d*influence sur l’Église et sur TÊtat ; elle s’appelait la fille aînée des rois de France et soutenait set prérogatives arec un orgueil jaloux... » 2. P. HitifRiCH DaifiTLs, Die Universitaeten des Mittelaltert bis 1400, I. Band : Dit Ersthehung der Universitaeten.