Page:Gingras - Manuel des expressions vicieuses les plus fréquentes, 1880.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
AIG
ANG
2

AIGREFIN. — Selon le dictionnaire, ce substantif désigne l’escroc, le chevalier d’industrie ; mais bien des gens faussent son acception en s’en servant pour désigner une personne d’une faible constitution.

ALLÉGUÉ. — Ce participe est souvent transformé en substantif, et cela inutilement, vu que nous avons le mot allégation.

ALLSPICE. — Poivre de la Jamaïque.

ALLUSION. — Signifie Parler d’une chose indirectement. De fait, l’allusion est un jeu de mots ou de pensée ; mais, dans une de ses acceptions anglaises, ce mot est synonyme de mention. Exemple : The fact alluded to — le fait mentionné, dont il a été question ou dont on a parlé.

AMARRER. — Terme de marine très répandu parmi les classes ouvrières, car, généralement, elles disent amarrer au lieu d’attacher des souliers, une coiffure, etc.

AMENDEMENT. — Faire une proposition, une motion en amendement. Cette manière de dire est anglaise et incorrecte. Pour être exact, il faut dire : Faire une proposition, une motion par voie ou sous forme d’amendement ; ou bien : comme amendement.

AMONT. — Terme de batelier qui désigne le côté d’où descend un fleuve, une rivière. Il désigne aussi l’endroit d’un fleuve, d’une rivière qui est au-dessus de la ville, du pont ou du port que l’on indique. Il n’a point d’autre acception, et l’on a, par conséquent, tort de dire : amont la côte, pour : en montant.

AMOUR (Être en). — Ne doit se dire que des femelles des animaux, car cela signifie Être en chaleur. Qui n’a pas entendu dire un tel est en amour avec une telle, au lieu de dire : Sont amoureux ou épris l’un de l’autre.

ANGLIFICATION. — Mot anglais très usité parmi nous, mais auquel on devrait substituer celui d’anglicisation, qui correspond beaucoup mieux au verbe angliciser.