Page:Giraudoux - Électre.djvu/178

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


être roi d’Argos devra d’abord tuer Clytemnestre, Égisthe.

LE MENDIANT. – Ou l’épouser, simplement.

LE PRÉSIDENT. – Jamais !

ÉGISTHE. – Pourquoi jamais ? La reine ne niera pas que c’est le seul moyen de sauver Argos. Je ne doute pas de son assentiment. Capitaine, annonce à la garde que le mariage est célébré, à l’instant même. Qu’on me tienne au courant chaque minute. J’attends ici les messages. Quant à toi, président, cours au-devant des émeutiers, et, de ta voix la plus enthousiaste, fais-leur part de la nouvelle.

LE PRÉSIDENT. – Jamais ! J’ai d’abord un mot à vous dire d’homme à homme, toutes affaires cessantes.

ÉGISTHE. – Les affaires d’Argos cessantes, la guerre cessante ? Tu vas fort !

LE PRÉSIDENT. – Il s’agit de mon honneur, de l’honneur des juges grecs.

LE MENDIANT. – Si la justice grecque