Page:Giraudoux - Électre.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


crevant les yeux ! Faut-il nous faire emporter tous trois de force, pour que nous arrivions à nous séparer !

LE PRÉSIDENT. – Je crois que c’est le seul moyen, reine !

LE CAPITAINE. – Je vous en supplie, Égisthe ! Hâtez-vous.

LE MENDIANT. – Est-ce que tu n’entends pas ! Égisthe n’a plus qu’à régler pour les siècles l’affaire Agamemnon-Électre-Clytemnestre, et il vient.

LE CAPITAINE. – Cinq minutes, et c’est trop tard.

LE MENDIANT. – Chacun va y mettre du sien. Elle sera réglée dans cinq minutes.

ÉGISTHE. – Emmenez cet homme.

Les gardes emmènent le président. Tous les assistants disparaissent. Silence.

ÉGISTHE. – Alors, Électre, que veux-tu ?



Scène VIII


{{center|Électre,