Page:Giraudoux - Électre.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


gens qui ne secrète plus ni sous le soleil ni sous le malheur, inspecte, et vois si je peux m’effacer devant toi… Parfait… Donne-moi ton anneau… Merci…

ÉLECTRE. – Agathe, ma cousine ! Aidez-moi ! Je vous jure que je ne dirai rien ! De vos rendez-vous, de vos ruptures, je vous jure que je ne dirai rien !

AGATHE, emmenant le jardinier. – Viens… Les Théocathoclès sont sauvés. Que les Atrides se débrouillent…

LE MENDIANT. – Elle court. Ainsi regagne le dessous de sa pierre la petite cloporte qui a eu la menace du jour.



Scène VI


Électre, l’étranger, le mendiant.


L’ÉTRANGER. – Toi, ne te débats pas.

ÉLECTRE. – Je me débattrai jusqu’à la mort.

L’ÉTRANGER. – Le crois-tu ? Tout à l’heure, tu vas me prendre de toi-même dans tes bras.