Page:Godwin - Les Aventures de Caleb Williams, I (trad. Garnier).djvu/126

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE VI.



Les conséquences ne tardèrent pas à se manifester. Le premier incident qui survint décida en quelque manière la catastrophe. Je n’ai encore parlé que de choses préliminaires, peu liées en apparence les unes aux autres, quoique pourtant elles aient amené les deux partis à cette disposition d’ame qui eut des suites si funestes. Mais ce qui reste est rapide et terrible. Le fatal nuage qui recèle la mort dans son sein se grossit et s’avance d’un pas toujours accéléré, et il semble défier toute la force et la prudence humaine de pouvoir l’arrêter dans sa marche.

M. Tyrrel avait un fermier qui se nommait Hawkins. — Hélas, je ne saurais prononcer ce nom sans qu’il retrace à ma pensée les scènes douloureuses qui sont attachées à son souvenir ! Dans le