Page:Godwin - Les Aventures de Caleb Williams, I (trad. Garnier).djvu/186

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
( 168 )

sa première tâche. Par sa présence d’esprit, par son infatigable humanité, par ses efforts sans relâche il sauva de la destruction les trois quarts de ce village.

Enfin, l’incendie étant arrêté, et commençant à céder, il revint trouver madame Jakeman et Émilie. Il fit voir l’empressement et les soins les plus tendres pour la santé de la jeune demoiselle, et donna ordre à Collins d’aller avec toute la diligence possible chercher sa voiture pour la reconduire. Il s’écoula plus d’une heure dans l’intervalle. Miss Melville n’avait jamais eu occasion de voir si bien M. Falkland, et le spectacle de tant d’humanité, de générosité, de courage, de justice, de tant de vertus réunies à-la-fois dans un homme, était aussi nouveau que séduisant pour elle. Elle éprouvait aussi une secrette confusion en songeant à la manière dont elle avait agi au moment où M. Falkland était venu à son secours; et ce trouble, joint à ses autres émotions, y ajoutait