Page:Godwin - Les Aventures de Caleb Williams, I (trad. Garnier).djvu/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


venture devenait publique, la manière dont tout s’est terminé entre nous serait connue en même-temps que la provocation, et cela me suffit. Mais si le défi eût été public, toutes les preuves que j’ai pu donner, jusqu’à présent, de mon courage, n’excuseraient pas ma modération actuelle, et malgré tout mon désir de ne pas me battre, je n’en aurais pas été le maître. Que cela nous serve donc à tous les deux pour nous mettre en garde contre un premier mouvement, puisqu’il peut en résulter des conséquences qui forcent à verser du sang, et puisse le ciel vous rendre heureux avec une compagne dont je vous crois tout-à-fait digne ! »

J’ai déjà dit que ce ne fut pas là le seul exemple où, dans le cours de ses voyages, M. Falkland marqua d’une manière éclatante qu’il n’avait pas moins de vertu que de courage. Il resta encore plusieurs années hors de son pays,