Page:Goethe-Nerval - Faust 1828.djvu/172

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


puis me défaire, il me nuirait dans le monde, aussi, comme beaucoup de jeunes gens, j’ai depuis long-tems adopté la mode des faux mollets.

LA SORCIÈRE, dansant.


J’en perds l’esprit, je croi ;
Monsieur Satan chez moi !

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Point de nom pareil, femme, je t’en prie !

A SORCIÈRE.

Pourquoi ? que vous a-t-il fait ?

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Depuis bien des années il est inscrit au livre des fables ; mais les hommes n’en sont pas pour cela devenus meilleurs : ils sont délivrés du malin, mais les malins sont restés. Que tu m’appelles monsieur le baron, à la bonne heure ! Je suis Vraiment un cavalier comme bien d’autres : tu ne