Page:Goethe-Nerval - Faust 1828.djvu/220

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


MARTHE.

Parlez vrai, monsieur, n’auriez-vous encore rien trouvé ? Le cœur ne s’est-il pas attaché quelque part ?

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Le proverbe dit : Une maison qui est à vous, et une brave femme, sont précieuses comme l’or et les perles.

MARTHE.

Je demande si vous n’avez jamais obtenu des faveurs de personne.

MÉPHISTOPHÉLÈS.

On m’a partout reçu très-honnêtement.

MARTHE.

Je voulais dire : votre cœur n’a-t-il jamais eu d’engagement sérieux ?

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Avec les femmes il ne faut jamais s’exposer à badiner.