Page:Goethe-Nerval - Faust 1828.djvu/247

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


docteur a été là catéchisé : j’espère que cela vous profitera. Les jeunes filles sont très-intéressées à ce qu’on soit pieux et docile à la vieille coutume. S’il s’humilie devant elle, pensent-elles, il nous obéira aussi aisément.

FAUST.

Le monstre ne peut sentir comme cette ame fidèle et aimante, pleine de sa croyance qui seule la rend heureuse, se tourmente saintement de la crainte de voir se perdre l’homme qu’elle aime !

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Ô sensible, très-sensible galant ! Une jeune fille le conduit par le nez.

FAUST.

Vil composé de boue et de feu !

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Et elle comprend en maître les physionomies, elle est en ma présence elle ne