Page:Goethe-Nerval - Faust 1828.djvu/305

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Ce sont des esprits !.... lourds en diable,
Car ils ont des membres de plomb.

PUCK.

Gros éléphans, ou pour bien dire,
Esprits, marchez moins lourdement :
Le plus massif, en ce moment,
C’est Puck, dont la face fait rire.

ARIEL.

Si la nature, ou si l’esprit
Vous pourvut d’ailes azurées,
Suivez mon vol dans ces contrées,
Où la rose pour moi fleurit.

L’ORCHESTRE, pianissimo.

Les brouillards, appuis du mensonge,
S’éclaircissent sur ces coteaux :
Le vent frémit dans les roseaux.....
Et tout a fui comme un vain songe.