Page:Gogol HalperineKaminsky - Veillees de l Ukraine.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée







LA MISSIVE PERDUE


HISTOIRE VRAIE


Racontée par le sacristain de l’église de ***.


Alors vous voulez que je vous raconte encore quelque chose sur mon grand-père ? Soit ! pourquoi refuserais-je de vous amuser d’une historiette ? Ah ! le bon vieux temps le bon vieux temps ! Quelle joie, quel délire envahit le cœur quand on entend raconter quelque chose sur ce qui se passait dans le monde il y a longtemps, si longtemps qu’il est impossible de préciser l’année et le mois. Et, si encore il s’agit de quelque parent, grand-père ou aïeul, alors c’est à n’en pas revenir ! Qu’il me pousse un rat dans la gorge en chantant le gloria à sainte Barbe Martyre, s’il ne