Page:Gogol HalperineKaminsky - Veillees de l Ukraine.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bonnet d’indienne de couleur, qui donnait un certain air d’importance à son visage rouge et plein d’aspect si rébarbatif que chacun se hâtait de reporter son regard inquiet sur le gai visage de la jeune fille.

Aux yeux de nos voyageurs, Psiol[1] commençait à poindre. De loin venait une fraîcheur d’autant plus sensible que la chaleur avait été plus lourde et plus accablante. À travers le feuillage vert-clair des peupliers et des bouleaux, négligemment semés dans la prairie, apparaissaient des plaques de lumière froide ; et la belle rivière découvrit la splendeur de sa poitrine d’argent sur laquelle se répandait richement la verte chevelure des arbres. Fantasque comme une jolie femme, à l’heure enivrante où, devant le miroir jaloux de son front altier, de ses épaules rosées et de sa gorge de marbre, ombragée par une boucle sombre tombée de sa tête blonde, elle jette avec mépris ses parures pour les remplacer par d’autres et ne connaît pas de fin à ses caprices, ses eaux presque chaque année changent leurs cours, choisissent une nou-

  1. Nom d’une rivière.