Page:Gossuin - L’Image du monde, édition Prior, 1913.djvu/108

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 100 —

figure quarrée metre desus une [1] reonde. Si les faites tourner [2] andeus [3], [F° 44 d] les angles de cele qui ne seroit pas reonde prendroient divers lieus que la reonde ne quiert pas. Et ce pouez vous veoir par ces trois figures qui ci sont. Dont l’une si est reonde tout environ, et les autres ·ii· si [4] sont quarrées. (Fig. 8.) Enquore [5] y a une autre chose, que il n’a riens

Fig. 8.
Fig. 8.


[F° 45 a] desouz le ciel enclos, tant soit de faiture diverse [6], qui ja se peiïst si tost mouvoir par nature comme feroit la reonde. Et pour ce fist Diex le monde reont, qu’il se peüst miex [7] acomplir et amplir de toutes pars [8]. Car il n’i voult riens laissier vuit, et voult qu’il tournast et nuit et jour [9]. Car il couvient avoir mouvement el ciel qui tout fait mouvoir. Car touz mouvemenz viennent du ciel. Si li couvient isnelement mouvoir. Et sanz le ciel ne [F° 45 b] puet riens mouvoir qui soit. Si vous dirons ci après de son mouvement.

  1. — B : metre desouz une...
  2. — B : torner.
  3. — B : audeus.
  4. — B : « si » manque.
  5. — B : encore.
  6. — B : de diverse faiture.
  7. — B : mieulz.
  8. — B : parz.
  9. — B : tornast et jour et nuit.