Page:Gossuin - L’Image du monde, édition Prior, 1913.djvu/110

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 102 —

Mais, pour [1] ce qu’il a mouvement contre le tour du firmament, si vous [2] dirons une autre reson : se une mousche [3] aloit entour une roe qui se tournast, si que la mousche [4] alast encontre, la roe l’enmenroit [5] a-[F° 46 c] vec lui, si que la roe avroit fait mainz tours avant que la mousche [6] eüst fait [7] ·i· tour, et qu’ele eüst alé tout entour la roe jusques au premier point [a]. Si entendez que en autele maniere va la lune et li soulaus [8] par une voie qui est commune as [9] ·vii· planetes qui sont el ciel, qui toutes [10] vont par cele voie adès [11] devers oriant, et li ciels [12] tourne [13] en ocident, si comme sa nature le mainne [14] [b]. Mès ci se fenist ceste premiere [F° 46 d] partie pour [15] deviser en la seconde la terre et la forme du firmament.

  1. — N : Més por.
  2. — N : vos.
  3. — N : mouche.
  4. — N : mouche.
  5. — N : enmanroit.
  6. — N : mouche.
  7. — N : fet.
  8. — N : le soulleil et la lune.
  9. — N : aus.
  10. — N : totes.
  11. — N : tout adès.
  12. — N : li ceus.
  13. — N : torne.
  14. — N : maine.
  15. — N : por.
  1. « Se une mousche... premier point. » Neckam I. 9 ; Honorius Aug. I. 68 (v. Introd. p. 37).
  2. « Si entendez... mainne. » Sydrach S. 492 ; Neckam I. 9 ; Honorius Aug. I. 68.



SECONDE PARTIE
i [a].
Ci commence [1] la seconde partie. Comment [2] la terre est devisée, et quel part ele puet estre habitée [3].

Puis [4] que la terre est si petite comme nous vous [5] avons ci devisé, petit poons [6] prisier ses biens envers ceuls [7] du ciel, ne que l’en fait [8] fiens envers fin or, ne envers gemmes [9]. Car il ne valent riens en la fin. Mais pour [10] ce qu’il [F° 47 a] nous [11] est avis, ci la ou nous [12] soumes [13], qu’ele est granz [14], si la deviserons [15], si comme nous savrons, briefment [16].

Puis que vous [17] avez entendu comment [18] la terre est reonde comme une pomme [19] de toutes parz, dont il n’est pas habitée la quarte partie, que l’en sache, de nulle [20] gent du monde, et n’est habitée qu’en [21] ·i· quartier tant seulement, si comme li philosophe l’enquistrent qui i mistrent grant painne [22] et grant estuide, et pour ce la [F° 47 b] deviserons nous [23] tout environ en ·iiii· parties. Dont vous [24] pouez prendre essample, se

  1. — N : commance.
  2. — N : comant.
  3. — N : ele est habitée.
  4. — N : « P » manque.
  5. — N : vos.
  6. — N : povons.
  7. — N : ceus.
  8. — N : fet.
  9. — N : envers gemmes ne envers fin or.
  10. — N : Mès por.
  11. — N : nos.
  12. — N : nos.
  13. — N : sommes.
  14. — N : grant.
  15. — A : diverserons ; N, S et C : deviserons.
  16. — N : briément.
  17. — N : vos.
  18. — N : commant.
  19. — N : pome.
  20. — N : nule.
  21. — N : que en.
  22. — N : paine.
  23. — N : nos.
  24. — N : vos.
  1. [F° 46 d50 a = Vers 1997-2125.]