Page:Graetz - Histoire des Juifs, A. Lévy, tome 4.djvu/479

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
470
TABLE DES CHAPITRES.
Pages.
 

CHAPITRE XII. — Conséquences de la persécution de 1391. Marranes et apostats. Nouvelle violences (1391-1420). — Les Marannes ou convertis juifs pratiquent secrètement le judaïsme. — Les éléments juifs dans la poésie espagnole. — Zèle chrétien des apostats juifs. — Le renégat Paul de Santa Maria. — Sa haine contre ses anciens coreligionnaires. — Josua Lorqui et sa polémique antichrétienne. — Profiat Duran ou Efodi et sa satire contre le christianisme. — Conceptions philosophiques de Hasdaï Crescas. — Méïr Alguadès grand-rabbin de Castille. — Accusé par Paul de Santa Maria, il est exécuté. — Éclosion de rêveries messianiques. — L’agitateur Moïse Botarel. — Josua Lorqui devenu l’apostat Jérôme de Santa-Fé. — Campagne de Vincent Ferrer contre les Juifs. — Son influence funeste en Castille et en Aragon. — L’antipape Benoît XIII convoque des rabbins à un colloque à Tortose. — Jérôme de Santa-Fé accusateur des Juifs et du Talmud à ce colloque. — Les Juifs espagnols restent fermes dans leurs convictions. — Mesures restrictives prises contre eux. — Craintes des Juifs devant les excitations de Vincent Ferrer. — Bulles du pape Martin V en faveur des Juifs.

314
 

CHAPITRE XIII. — Une légère accalmie dans la tourmente. (1420-1472). — Les Juifs subissent le contre-coup de la guerre faite à Jean Huss. — Accusation de meurtre rituel en Autriche. — Exécution des inculpés. — Jacob Moellin Hallévi ou Maharil. — Nouvelle intervention de Martin V en faveur des Juifs. — Décadence des études talmudiques en Allemagne. — Abraham Benveniste, grand-rabbin de Castille, et ses réformes. — Polémiques religieuses entre Juifs et chrétiens. — Isaac Nathan et sa concordance de la Bible. — Les polémistes Joseph ibn Schem Tob et Hayyim ibn Mousa. — Simon et Salomon Duran d’Alger. — Joseph Albo. Son ouvrage théologique Ikkarim et son système de philosophie religieuse. — Distinction entre la révélation divine et les lois prescrites par les prophètes. — Les idées théologiques de Joseph ibn Schem Tob. — Le concile de Bâle et les Juifs. — Changement de politique à l’égard des Juifs d’Allemagne. — Le pape Eugène IV hostile aux Juifs. — Excès contre les Marranes de Tolède. — Chute du ministre Alvaro de Luna, ennemi des Marranes. — Le cardinal Nicolas de Cusa et la conversion des Juifs. — Le moine Jean de Capistrano et ses prédications fanatiques contre les Juifs. — Son action néfaste à Breslau. — Protection accordée aux Juifs de Pologne par Casimir IV. — Son changement d’attitude sous l’influence de Capistrano. — Conséquences de la prise de Constantinople par Mahomet II pour les Juifs. — Leur heureuse situation en Turquie.

340
 

CHAPITRE XIV. — Recrudescence de violences à l’égard des Juifs et des Marranes (1455-1485). — Les Juifs sont relativement heureux dans la Castille et l’Aragon. — Efforts de leurs ennemis pour modifier cette situation. — Alfonso de Espina et son réquisitoire contre les Juifs. — Émeutes contre les Marranes. — Le mariage de Ferdinand et d’Isabelle la Catholique favorisé par des Juifs. — Massacres de Marranes à Cordoue. — Les Juifs italiens et Yehiel de Pise. — Relations cordiales entre Juifs et chrétiens en Italie. — Messer Léon. — Élia del Médigo. — Ses rapports amicaux avec Pic de la Mirandole. — Son « Examen de la Religion ». Les rabbins allemands en Italie. Excitation de Bernardin de Feltre