Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


remercia de tout cœur ses camarades, leur souhaita le bonsoir en les embrassant ; chacun regagna sa chambre, et le silence se fit dans le palais.