Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


borisation, Botanicus conduisit la petite troupe à une carrière où il devait leur donner quelques notions de géologie.

C’était une carrière de sable à ciel ouvert, au fond de laquelle on pouvait descendre. Botanicus leur fit remarquer que la masse de terre était formée de plusieurs couches de teintes et de matériaux différents, leur expliquant que cette différenciation des couches était due à ce que des causes variées y avaient coopéré ; que c'étaient des dépôts amenés par les eaux et qui étaient lentement accumulés, chaque couche exigeant des milliers et des dizaines de milliers d'années.

Puis, ayant fouillé dans le sable, ils eurent la chance de découvrir quelques-uns de ces silex taillés par les hommes primitifs pour leur servir d‘instruments, d'outils et d‘armes, et dont Botanicus leur avait déjà parlé lors d’autres excursions.

Cette fois-ci, il leur montra comment on reconnaissait un silex taillé intentionnellement, leur dessinant les différentes formes de ceux que l'on connaissait.