Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/283

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’ami de Nono fut condamné à cinq ans de prison séance tenante.

Le tailleur fut appelé ensuite. Interrogé sur les circonstances où il avait recueilli Nono, il raconta comment il l‘avait connu.

— L‘accusé n’a-t-il pas tenu, chez vous, des propos subversifs, contraires au bon ordre public, au respect de nos institutions ? demanda le président. À ce sujet, je vous ferai remarquer combien vous avez été coupable envers l'auguste majesté de notre sublime souverain, en tolérant chez vous des propos pareils, en recueillant ce serpent qui ne pensait qu’à créer le désordre. Aussi, dans votre intérêt, je vous engage à être sincère et à dire tout ce que vous savez contre le misérable qu’attend le châtiment qu'il mérite. Votre devoir de bon citoyen et de bon patriote était d’avertir de suite le grand prévôt.

Le tailleur sembla hésiter un moment, son regard se porta, comme malgré lui, sur Nono, mais s’en éloigna vivement, et ce fut d`une voix hésitante qu’il déclara que, par reconnais-