Page:Greffier - Les Regles de la composition typographique.djvu/51

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 37 —

où le premier article est en romain et le second en italique.

Nous nous attachons donc à la nouvelle manière, pour laquelle Théotiste Lefevre s’est prononcé — non sans raisons — dans la dernière édition de son Guide du compositeur.

Ce qui se fait dans les journaux. — La règle qui veut que le titre soit reproduit dans toute son intégralité — la seule bonne, à notre avis — n’est pas sans présenter quelque difficulté dans l’application.

Dans la plupart des manuscrits les auteurs ne soulignent pas les titres d’ouvrages et souvent la construction de la phrase sera telle qu’il sera difficile de reconnaître si les articles le, la, les qui sont en tête du titre en font partie intégrante ou non.

Dans les imprimeries de labeur, les volumes étant soumis à plusieurs lectures, il sera toujours facile de s’informer pour les cas douteux.

Mais, dans les journaux, où le temps presse, on a adopté comme règle, pour éviter ces difficultés, de mettre en romain, sans capitale, et dans tous les cas, les articles le, la les qui commencent un titre de journal, d’ouvrage, de navire, de tableau, etc. :

On lit dans le Radical.
On joue ce soir les Femmes savantes.
Il mourut sur le Vengeur.