Page:Groulx - Mes mémoires tome II, 1971.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


246 MES MÉMOIRES science, d’en\tpoursuivre\tles applications\tutiles, d’en établir les rapports avec\ttoutes les\tbranches de la\tscience et de l’art de guérir. Hélas ! l’euphorie n’allait guère durer. Le 10 mai 1846, une fièvre violente saisit tout à coup le pauvre Lactance. Lui-même et son ami le Dr Bruneau46 croient le mal léger et passager. Force est bientôt de conduire le malade à l’asile de Bloomingdale, près de New York. Là, un mieux apparent et rapide se fait sentir, suivi presque aussitôt d’une recrudescence du mal. L’esprit du malheureux a proprement chaviré. Enveloppe trop frêle pour une âme trop ardente. Louis-Joseph Papineau, accouru auprès de\tson fils, a ce\tmot juste:\t« Le désir de\tbriller le poussait à trop\td’efforts qui\tl’ont tué »\t(30 nov. 1846). Par bonheur, dans sa détresse parfois lucide, le malade sent refluer, dans sa cons¬ cience, toute son enfance chrétienne. Il s’y accroche comme à l’épave désespérée.\tSon père, cet incrédule\td’une\tâme religieuse si\tcomplexe,\ts’en\tréjouit et l’encourage.\tAinsi\ten\ttémoignent quelques extraits de ses lettres en ces moments douloureux. Ils peignent l’homme sous un aspect si peu connu. Papineau\técrit\tdonc à Mme Papineau: Je lui ai\tdit [à\tLactance] que c’était sans contredit la\tplus grande consolation qu’il pût recevoir et te donner que de se rattacher à sa vie antérieure par les fortes impressions et pensées religieuses de sa jeunesse. Et Papineau continue son homélie à son fils: C’est dans de si pénibles circonstances que tu ne peux être consolé qu’en te disant: Cet excès de malheur, que je ne puis m’expliquer, arrivant que par la permission d’une providence protectrice, je dois espérer, quoique ce soit son secret incom¬ préhensible pour moi aujourd’hui, qu’elle peut et veut les faire servir à ses vues, qui sont sages et bienveillantes. Tu n’es pas le premier qui ait été ainsi affligé, qui a guéri, qui a rendu de grands services à la société, après le retour à la santé. Cela peut t’arriver: tu n’as que 25 ans. 46.\tOlivier-T. Bruneau (1806-1856), médecin; professeur d’anatomie à l’Université McGill de Montréal (1842-1856).