Page:Groulx - Mes mémoires tome II, 1971.djvu/339

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


QUATRIÈME VOLUME 1920-1928 331 présente », tout comme de « juger les actes des représentants d’une race d’après le tour d’esprit qui est celui d’une race diffé¬ rente ». En d’autres termes, ils appliqueront le vieux principe qu’on ne juge impartialement un fait, une politique, un homme, qu’en les situant dans leur milieu et leur époque. Thèse défenda¬ ble, même fort juste, à condition de ne pas l’outrer et, par exem¬ ple, de l’ériger en principe de moralité ou d’excuse facile pour les pires bévues et les pires crimes de l’histoire. Contre cet excès le semainier s’est-il suffisamment garé ? E est permis d’en dis¬ cuter. Un quelque chose ne trompe pas l’auditoire. Le ton avec lequel tout cela est débité: ton de pédagogue vexé, qui laisse sortir de sa poche un bout de férule. Et pour que nul n’ignore qui il vise, le professeur institue le procès des historiens antérieurs et actuels. M. Chapais est seul à trouver grâce. L’abbé donne rai¬ son au professeur de Québec dans la controverse sur les causes de l’Acte de Québec; sans nommer le professeur de Montréal, il rejette son opinion; il s’en prend de même à son exposé de la constitution de 1867; il tente d’excuser les «Pères»; il s’en prend aussi à Henri d’Arles qui, dans son Acadie, tient responsa¬ ble la métropole anglaise de la déportation des Acadiens. « Une belle leçon de loyalisme », prononce un assistant au sortir de la salle. Chacun des cours a été présidé, plus ou moins à tour de rô¬ le, par l’un ou l’autre des membres du Comité d’organisation. Davantage sur mes gardes, un petit mouvement ne m’aurait pas échappé à l’instant précis où l’abbé Chartier gravissait la tribune: la disparition soudaine et comme par hasard de mes collègues du Comité d’organisation. Tous se sont défilés. Resté seul, j’ac¬ compagne le conférencier; je le présente et prends le siège offi¬ ciel à côté de la tribune. Je subirai donc l’averse devant une sal¬ le comble, les uns s’amusant fort, mes amis un peu moins. Le président de la « Semaine d’histoire » a bien quelque raison de ne pas goûter outre mesure cette mercuriale qu’on lui sert en pu¬ blic. Après tout l’abbé est son hôte ou son invité... Mais est-ce bien le lieu et le moment de vider une controverse ? Le cours fini, le président se contente de faire observer que la thèse ap¬ pelle quelques réserves: réserves qui seront faites en temps et lieu. Quelques instants plus tard, à la sortie de la foule, Aegidius Fauteux se trouve sur mon chemin: