Page:Groulx - Mes mémoires tome II, 1971.djvu/364

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


356 MES MÉMOIRES s’est réservé le sermon. Il décrit ce qu’il appelle mon « apostolat intellectuel ». A la banquette, je subis l’averse amicale. Après des « agapes confraternelles », — expression de « Testis », qui fait rapport de la journée dans L’Action française (XIX: 314-321), — au presbytère de l’abbé Perrier, les invités se réunissent en une façon de séance d’étude au restaurant Kerhulu et Odiau pour y entendre une série de petites causeries. Hermas Bastien refait l’his¬ toire de l’Action française que viennent commenter divers amis: les RR. PP. Rodrigue Villeneuve, Charleboisl18, Lévi Côté, o.m.i.119, l’abbé Alary 12°, MM. Magnan m, Dorion 122 et Chaloult et moi-même. Le soir, la journée se termine par un banquet de 125 convives au Cercle universitaire. Allocutions d’Antonio Per¬ rault, d’Anatole Vanier et d’Olivar Asselin, toutes plus aimables l’une que l’autre pour le jubilaire. Il me revient naturellement de conclure. Je rends hommage à mon cher curé, celui qui a rendu possible ma petite carrière d’historien et de directeur de L’Action française. J’ai à mes côtés mon ancien condisciple, Son Excellence Mgr Alfred Langlois, devenu évêque de Valleyfield. J’en prends occasion pour rappeler quelques souvenirs de ma vie de collégien, évoquer le condisciple qui a donné « des ailes à mes rêves ». Je termine par quelques conseils à la jeunesse, à tous ces jeunes amis que je tiens responsables de l’organisation de ces fêtes. En SS Noms de Jésus et de Marie, Valleyfield (1948-1956); de nouveau au Séminaire de Valleyfield (1957-1963); aumônier des Sœurs de la Provi¬ dence, Côteau-du-lac, depuis 1963. 118. Sans doute le Père Charles Charlebois, voir la note 34 du deuxième volume. 119. Lévi Côté (1882-1964), o.m.i.; supérieur et curé de Notre-Dame de Hull (1939-1945); missionnaire prédicateur en repos (1945-1963). 120 J-H.-Zénon Alary (1874-1961), ptre; chanoine honoraire; vicaire et aumônier (1899-1915); curé à Sainte-Adèle (1916-1920); membre de la CECM (1924-1929); curé à Saint-Jean-Berchmans (1920-1929); a Saint- Joseph Ville Mont-Royal (1930-1934); fondateur de la Société nationale de colonisation pour le diocèse de Montréal (1934); fondateur et rédacteur en chef de La Voix nationale (1942). 121. C.-J. Magnan, voir la note 76 du premier volume. 122. Noël Dorion ou Jules Dorion de Québec, voir la note 28 du troisième volume et la note 115 de ce volume.