Page:Guillot - Le dit des rues de Paris (1300), préface, notes et glossaire de Mareuse, 1875.djvu/104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Alai, & Vuiez-Cimetière
Saint-Jehan[1] meiſne en cetière.
Trouvai toſt la rue du Bours
Tibout[2], & droit à l’un des bous

    cendant à la Verrerie, elle devint au seizième siècle la rue de Moussy, du nom de Jean de Moussy, échevin de Paris en 1630. Elle est maintenant fermée par une grille à chaque extrémité.

  1. Située rue de la Verrerie et rue du Bours-Tibout.

    Un cimetière se trouvait autrefois en cet endroit, d’où le nom de Place du Vieux-Cimetière (1280-1310). En 1313, un marché s’y établit sous le nom de Marché Saint-Jean. En 1393, on y fit un nouveau cimetière qui subsista jusqu’à la Révolution. La place devint alors la place des Droits de l’Homme. Sous la Restauration, elle reprit le nom de place du Marché-Saint-Jean, qu’elle garda jusqu’en 1870. Elle a été réunie alors à la rue Bourtibourg.

  2. Du Vuiez-Cimetière-Saint-Jehan à la rue de la Bretonnerie.

    Le Bourg-Tibould, enclavé dans Paris par l’enceinte de Philippe-Auguste, et qui a donné son nom à la rue, se composait de plusieurs maisons appartenant à un nommé Tibould. La rue, par corruption, est devenue rue Bourtibourg.