Page:Guillot - Le dit des rues de Paris (1300), préface, notes et glossaire de Mareuse, 1875.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


En prèz eſt la rue à Plaſtriers[1],
Et parmi la rue As Englais[2]
Ving à grant feſte et à grant glais.
La rue à Lavendières[3] toſt
Trouvai ; prèz d’iluec aſſez toſt
La rue qui eſt belle & grant
Sainte-Geneviève-la-Grant,[4]

    siècle, elle devint la rue Saint-Yves, du nom de la chapelle Saint-Yves, qui se trouvait au coin de la rue Saint-Jacques. Elle a repris son nom primitif qu’elle gardera jusqu’au jour où le boulevard Saint-Germain l’aura absorbée tout entière.

  1. De la rue As Englais à la Grant-rue.

    Il y avait autrefois une plâtrière en cet endroit, car la rue était habitée presqu’entièreraent par des plâtriers. En 1300, elle se nommait déjà rue Plâtrière, et au seizième siècle elle devint la rue du Plâtre. En 1864, elle a pris le nom de rue Domat.

  2. De la rue Gallande à la rue du Noier.

    Cette rue était sans doute habitée par des écoliers anglais fréquentant l’Université de Paris. De là lui est venu le nom qu’elle porte encore aujourd’hui.

  3. De la Place Maubert à la rue du Noier.

    La dénomination de cette rue lui vient de ce que les blanchisseuses ou lavandières l’habitaient, pour être plus à proximité de la Seine.

  4. De la rue du Noier à l’Être.

    Cette voie qui s’est appelée aussi rue Sainte-Ge-