Page:Guillot - Le dit des rues de Paris (1300), préface, notes et glossaire de Mareuse, 1875.djvu/77

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Seigneur de la porte du Louvre ;
Dames y a gentes & bonnes,
De leur denrées trop ſont riche,
Droitement parmi Oſteriche[1]
Ving en la rue Saint-Honouré[2] ;
Là trouvai-ge meſtre Huré,
Les lui ſéant dames polies.
Parmi la rue des Poulies[3]
Ving en la rue Daveron[4] ;

  1. De la rue Sus-la-Rivière à la rue Saint-Honouré.

    Cette rue devint plus tard la rue du Louvre et la rue de l’Oratoire. Elle n’existe plus aujourd’hui qu’entre les rues de Rivoli et Saint-Honoré.

  2. De la rue des Poulies à l’enceinte.

    Elle doit son nom au Cloître-Saint-Honoré. Les rues désignées par Guillot sous le nom de Chastiau-Festu et de Crois-du-Tirouer lui ont été réunies depuis.

  3. Du Fossé-Saint-Germain à la rue Saint-Honouré.

    Ce nom vient, paraît-il, d’un jeu dit des Poulies, jeu à la mode au commencement du moyen âge. Selon Jaillot, le nom viendrait d’Edmond de Poulie, qui avait un hôtel dans cette rue.

  4. De la rue de l’Arbre-Sel à la rue des Poulies.

    Elle tirait son nom d’un hôte appartenant aux